La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin fustige la gouvernance sous le régime Talon

Patrice Talon, Président du Bénin

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) fustige la gouvernance du pouvoir du président béninois, Patrice Talon, qu’elle juge de « calamiteuse », à travers un communiqué publié à l’issue de son cinquième congrès ordinaire tenu ce week-end à Cotonou.« La situation politique, économique et sociale, sous l’ère du nouveau départ, présente une gouvernance calamiteuse, avec remise en cause progressive et méthodique des libertés, des privatisations tous azimuts des entreprises vitaux et stratégiques au profit du clan au pouvoir, des licenciements des centaines des travailleurs, une mise en œuvre des réformes non inclusives. Tout ceci étant couronné par un accroissement de la misère des travailleurs de tous les secteurs d’activités et des peuples», indique le communiqué publié à l’issue de cette rencontre statutaire de la plus grande confédération syndicale des travailleurs du Bénin.Pour cette confédération syndicale proche du Parti communiste du Bénin, l’analyse de la situation nationale révèle « de graves dangers qui guettent les travailleurs et les peuples ».A cet effet, la Cstb a adopté de nombreuses motions et résolutions portant, entre autres, sur les libertés, l’embrigadement systématique de l’administration publique, le contrôle de gestion par les travailleurs, les privatisations tous azimuts des secteurs stratégiques de l’économie et de la santé, du port et de l’aéroport, des télécommunications. Elle s’est également prononcée sur la charte gouvernementale, qu’elle juge de « scélérate » et les comités sectoriels pour le dialogue social sujets à caution sur les finances de l’organisation. Elle appelle les travailleurs et leurs organisations à la vigilance, à la mobilisation en vue d’apporter des réponses fermes et résolues à la situation nationale