RDC : Moise Katumbi passera t-il la frontière en homme libre ?

Moise Katumbi à la frontière de la RDC et la Zambie. le 3/08/2018

Le retour de Moise Katumbi en RD Congo s'est soldé par un blocage à la frontière. Le président d'Ensemble MK et ses lieutenants ont finalement passé la nuit à Kasumbalesa côté zambien. 

En RDC, la journée de vendredi 3 août 2018 a été marqué par la tentative d'entrer au Congo par l'ancien gouverneur de la province du Katanga. En séjour en Afrique du Sud, ce dernier avait décidé de revenir sur ses terres par avion jusqu'en Zambie puis faire les trois heures de route restant en voiture.

Mais arrivée à la frontière, Moise Katumbi accompagné par une foule acquise à sa cause n'a pu faire autrement qu'attendre dans les locaux de l'immigration zambienne, la réponse des autorités congolaise. "Une réponse qui n'est toujours pas venue." dit Francis Kalombo.

Interrogé tard dans la nuit par Oeil d'Afrique, Francis Kalombo, l'ancien député national et proche conseiller de Moise Katumbi, explique les raisons qui les ont conduits à passer la nuit en Zambie. 

"Nous sommes des légalistes. Nous n'avons pas voulu tomber dans le piège de Kinshasa qui voudrait nous voir traverser la frontière comme des fraudeurs. Nous avons effectué toutes les démarches nécessaires afin d'être en règle. Le Gouverneur Moise Katumbi a présenté son passeport congolais semi-biometrique. C'est aux autorités congolaises de lui délivrer un laissé-passé afin qu'il puisse bénéficier d'un nouveau passeport biométrique." explique monsieur Kalombo.

Arrestation possible

Moise Katumbi risque t-il une arrestation une fois la frontière de la RDC franchie ? Selon Alexi Tambwe Mwamba, ministre de la Justice congolais, le président d'Ensemble MK est sous le coup d'une décision du procureur général de la république.

"Nous avons appris que monsieur katumbi a annoncé son retour. C'est une bonne chose. Le parquet l'attend. Il va retrouver les dossiers judiciaires qui sont les siens comme il les avait laissés. En tout cas, le parquet général a envoyé un mandat de prise de corps qui sera exécuté dès qu'il rentre sur le territoire national. Il sera donc arrêté et présenté à un officier du ministère public." affirme le garde des Sceaux congolais.

De son côté, Francis Kalombo s'étonne du traitement réservé à son leader.

"S'ils considèrent Moise Katumbi comme un fugitif alors pouquoi l’empêchent-ils d'entrer dans le pays? Alors que sous d'autres cieux, on paie pour retrouver les fugitifs." puis de contester la possible arrestation de l'ancien gouverneur. "Moise Katumbi ne peut être arrêté puisqu'il avait fait appel de sa condamnation. Et la décision du Procureur général de la république concernant les condamnations par défaut est très claire. On ne peut plus emprisonner une personne ayant fait appel. C'est la jurisprudence en cours." conclu l'ancien député, avocat au barreau de Kinshasa.

La frontière entre la RDC et la Zambie étant fermée, la journée de samedi risque d'être de nouveau très mouvementé. Des nombreux transporteurs et autres privées se retrouver pris dans le piege d'une affaire qui les dépasse et porte atteinte à leurs activités.

Moise Katumbi n'a plus que 4 jours pour se présenter à la commission électorale nationale indépendante (CENI) pour déposer sa candidature à la présidence prévue le 23 décembre prochain.

 

Roger MusandjiOeil d'Afrique

Videos

Analyses et Opinions

Kader Diarrassouba, Jeune ivoirien, exilé en France depuis 6 mois, membre Générations et Peuples Solidaires ( GPS )

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République de France, par Kader Diarrassouba

Monsieur le Président, votre élection à la tête de la république française le 7 mai 2017 a sonné pour bien de jeunes africains comme un nouvel espoir, l’espoir qui diminue la peine de toutes les politiques antérieures de la Françafrique. Politique néo-coloniale décrite par François-Xavier Verschave comme « une nébuleuse d’acteurs économiques, politiques et militaires, en France et en Afrique, organisée en réseaux et lobbies, et polarisé sur l’accaparement de deux rentes : les matières premières et l’aide publique au développement.
Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (BPK)

RDC: Rex Kazadi demande à la ville de Kinshasa de déboulonner le statue de Leopold II

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, ancienne colonie Belge va-t-elle enboiter le pas d'Anvers et déboulonner la statue du roi Leopold II ? C'est en tout cas le souhaite de Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (
Aimé Gata-Kambudi, Juriste spécialisé en Droit Public Approfondi

La gestion de la crise institutionnelle au Kongo central est-elle la preuve  d'un Etat de droit à géométrie variable ?

Une analyse chronologique et démonstrative de la crise qui tend à l’ingouvernabilité de la province, par Aimé Gata-Kambudi.
Royal Maroc

La Compagnie Royal Air Maroc va-t-elle prioriser le rapatriement des citoyens marocains & Africains ?

Sa Majesté le Roi du Maroc considère à juste titre que la vie des marocains a plus de valeur  que les intérêts économiques du pays, il conviendrait d’espérer que la compagnie nationale Royal Air Maroc en fasse de même quand les vols internationaux seront à nouveau ouverts à sa clientèle.
©J.M. Giordano / SOPA Imag/SIPA;

Le racisme : une plaie congénitale des USA

Toute société construite sur les fondements de l'exclusion d'une partie de la population est productrice de violence sous diverses formes, et son existence demeure gangrenée par des convulsions sociales permanentes.
Capture d'écran de la vidéo de l'arrestation qui a conduit au meurtre de George Floyd par un policier blanc de Minneapolis

Noirs tués par des policiers blancs aux États-Unis. Tout est avant tout question de rapport de force

Une autre vidéo d’un policier blanc américain tuant un Noir comme si de rien n’était. Une de plus diront certains. Eh oui une de plus ! Et comme d’habitude, ça va marcher, manifester et crier leur colère, sans plus. C’est à ce genre de spectacle que les Noirs américains nous ont habitués à chaque fois qu’un des leurs est tué par un policier blanc.
Gorille à dos argenté © Kiki Lawanda

Le Soft Power au Congo - Brazzaville : un levier de puissance et de développement

Une réflexion du Think Tank A.C.C. (Ateliers Citoyens du Congo)Le Soft Power est la puissance de séduction et de persuasion d’un Etat. L’attractivité de la culture, la force de la diplomatie publique, le rayonnement du modèle politico-économique et de ses valeurs propres sont vecteurs du soft power d'un pays.Le Congo, sans avoir mis en place une vraie stratégie pour se doter de ce pouvoir d’adhésion, a de nombreux atouts pour faire figure de leader du Soft Power en Afrique centrale.