RDC: Katumbi cautionne t-il le bilan de Kabila?

Moise Katumbi

C’est l’histoire d’une interview accordée au journal américain Financial Time. C’est également l’histoire du Congo racontée dans les médias occidentaux par un candidat à l’élection présidentielle. Une campagne de communication tout azimut que Moïse Katumbi a bien l’intention de gagner avant le grand rendez-vous devant les congolais. Pourtant une phrase qui lui a semblé anodine vient remettre en cause son combat contre Joseph Kabila.

« Joseph Kabila était un bon Président avant 2016. » affirme l’ex-gouverneur du Katanga dans les colonnes du magazine américain. Une appréciation qui lui est personnelle mais qui risque pour autant de perturber l’image du « principal opposant » qu’il s’emploie à avoir depuis bientôt deux ans. 

En effet, Moise Katumbi a un parcours politique qui nécessite légèrement de voir les angles s’arrondir. Cela lui permettrait d’ être perçu par certains congolais comme « l’homme providentiel ». D’aucuns n’ont réellement oublié les dix années de monsieur Katumbi aux côtés de Joseph Kabila. Membre du bureau politique du PPRD, le principal parti de la majorité présidentielle. Il a également été à la tête de la riche province du Katanga sous l’étiquette du parti présidentiel. 

« Katumbi a-t-il vraiment couper les liens avec Kabila? » s’interrogent une fois les micros coupés certains politiciens congolais. Qu’ils soient de la Majorité Présidentielle ou de l’opposition, ils restent méfiants sur la nature des relations entre ces deux hommes. « Ces deux là jouent au bon et au mauvais mais rien ne peut réellement confirmer leur séparation. » souffle un proche des deux mouvances. 

Les propos de Moise Katumbi dans l’interview américaine rajoute un épais brouillard là où le doute n’a jamais été dissipé. Venter les mérites de Joseph Kabila avant décembre 2016 serait se mettre en position de défenseur du bilan de ce dernier. Que peut-on alors comprendre des propos de monsieur Katumbi? Comment juge t-il la gestion du dossier concernant la sécurisation des frontières de la RD Congo? Les groupes armés ont-ils été vaincus? Qu’en est-il du chômage endémique que connaît le Congo? Que peut-on conclure de la situation sociale des congolais? 

Katumbi n’est pas connu pour être un grand communicant. D’ailleurs, il s’est payé un coaching en  média training pour élever son niveau. Pour faire face aux multiples sollicitations, il a nommé Olivier Kamitatu comme porte-parole, une solution qui lui permet de réduire au maximum cet exercice qu’il affectionne peu. 

Dire que jusqu’au 19 décembre 2016, Joseph Kabila était un bon Président est perçu comme une validation de la gestion du pays ces quinze dernières années. Les indécis, les septiques et les adversaires sauront utiliser cet écart.

Roger Musandji© OEILDAFRIQUE

Videos

Analyses et Opinions

Kader Diarrassouba, Jeune ivoirien, exilé en France depuis 6 mois, membre Générations et Peuples Solidaires ( GPS )

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République de France, par Kader Diarrassouba

Monsieur le Président, votre élection à la tête de la république française le 7 mai 2017 a sonné pour bien de jeunes africains comme un nouvel espoir, l’espoir qui diminue la peine de toutes les politiques antérieures de la Françafrique. Politique néo-coloniale décrite par François-Xavier Verschave comme « une nébuleuse d’acteurs économiques, politiques et militaires, en France et en Afrique, organisée en réseaux et lobbies, et polarisé sur l’accaparement de deux rentes : les matières premières et l’aide publique au développement.
Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (BPK)

RDC: Rex Kazadi demande à la ville de Kinshasa de déboulonner le statue de Leopold II

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, ancienne colonie Belge va-t-elle enboiter le pas d'Anvers et déboulonner la statue du roi Leopold II ? C'est en tout cas le souhaite de Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (
Aimé Gata-Kambudi, Juriste spécialisé en Droit Public Approfondi

La gestion de la crise institutionnelle au Kongo central est-elle la preuve  d'un Etat de droit à géométrie variable ?

Une analyse chronologique et démonstrative de la crise qui tend à l’ingouvernabilité de la province, par Aimé Gata-Kambudi.
Royal Maroc

La Compagnie Royal Air Maroc va-t-elle prioriser le rapatriement des citoyens marocains & Africains ?

Sa Majesté le Roi du Maroc considère à juste titre que la vie des marocains a plus de valeur  que les intérêts économiques du pays, il conviendrait d’espérer que la compagnie nationale Royal Air Maroc en fasse de même quand les vols internationaux seront à nouveau ouverts à sa clientèle.
©J.M. Giordano / SOPA Imag/SIPA;

Le racisme : une plaie congénitale des USA

Toute société construite sur les fondements de l'exclusion d'une partie de la population est productrice de violence sous diverses formes, et son existence demeure gangrenée par des convulsions sociales permanentes.
Capture d'écran de la vidéo de l'arrestation qui a conduit au meurtre de George Floyd par un policier blanc de Minneapolis

Noirs tués par des policiers blancs aux États-Unis. Tout est avant tout question de rapport de force

Une autre vidéo d’un policier blanc américain tuant un Noir comme si de rien n’était. Une de plus diront certains. Eh oui une de plus ! Et comme d’habitude, ça va marcher, manifester et crier leur colère, sans plus. C’est à ce genre de spectacle que les Noirs américains nous ont habitués à chaque fois qu’un des leurs est tué par un policier blanc.
Gorille à dos argenté © Kiki Lawanda

Le Soft Power au Congo - Brazzaville : un levier de puissance et de développement

Une réflexion du Think Tank A.C.C. (Ateliers Citoyens du Congo)Le Soft Power est la puissance de séduction et de persuasion d’un Etat. L’attractivité de la culture, la force de la diplomatie publique, le rayonnement du modèle politico-économique et de ses valeurs propres sont vecteurs du soft power d'un pays.Le Congo, sans avoir mis en place une vraie stratégie pour se doter de ce pouvoir d’adhésion, a de nombreux atouts pour faire figure de leader du Soft Power en Afrique centrale.