Présidentielle en RDC - Une signature est la preuve irrefutable d’un engagement

Vital Kamerhe et Felix Tshisekedi

Question d’éducation de base à la maison : quand on donne sa parole, on s’y tient. Quand on signe un document, la signature n’est pas “rétirable” au gré des vagues, des humeurs ou des odeurs de quelques pneus brûlés par une dizaine d’inciviques. ”retirer sa signature” est un acte lâche, ignoble, immoral et malhonnête qui s’apparente à du parjure. C’est pour ça que les chinois ont inventé l’encre, pour que l’écrit traverse le temps et que l’avenir s’en souvienne, “verba volant, scripta manent”. Une signature est la preuve irrefutable d’un engagement au préalable bien lu, réfléchi et approuvé.

Quant au leader, il a vocation d’engager son mouvement vis-à-vis des tiers, si il est bon leader son congrès c’est lui qui le nomme et il lui obéit au doigt et à l’œil en rapport avec la vision qu’il leur a déjà vendu au départ. Le leader tient son mouvement, il le bride, il lui donne une direction, il imprime sa marque, il gère, “la base” qui n’est rien d’autre que “la masse”, cette dernière a comme seule vocation.....”suivre” et cela s’appelle de la discipline.

Le Président Kabila n’a pas suivi “sa base”, sinon on ne parlerait pas élections en ce moment-ci, on parlerait constitution révisée voire suspendue, on parlerait nouveau mandat pour lui. Il a démontré qu’il est un leader et a choisi un chemin différent des appels de sirène.

Le Président Mobutu n’a pas suivi sa base non plus alors qu’il s’ouvrît au multipartisme, sinon on parlerait MPR aujourd’hui, mokakoswa et djalelo ancienne version.

Ne pas avoir gérer....les tares se font voir...., on ne connaît pas la valeur d’une “signature”....

Imaginez-là sur un décret présidentiel nommant le commandement militaire mais retirée à cause de la base 24h plus tard, vous aurez une guerre civile ou une succession de tentatives de coup d’états en réaction, déstabilisant les institutions pour très longtemps.

Imaginez-là accordant l’amnéstie à certains de nos frères et sœurs dans nos prisons mais retirée à cause de la base, vous aurez briser des familles en attente, des décennies durant.

Imaginez-là déclarant une région zone sinistrée mais retirée à cause de la base, des milliers de congolais ne seront jamais indemnisés et ne recevront jamais l’aide publique.

Imaginez-là scellant les engagements internationaux stratégiques pour la paix du monde devant le concert des autres nations respectées par les pairs, mais retirée à cause de la base....je vous laisse imaginer la suite avec les catastrophes qui s’en suivraient.

Je dis quoi à mes enfants, moi ? Quand on signe un document c’est par défaut “sous réserves” et qu’une signature ne vaut rien ? Légèreté !!!!

Nous ne sommes pas suffisamment entrés dans l’histoire selon N. Sarkozy, vous vous êtes offusqués? La preuve....le théâtre de mangobo de ces dernières 48h, repassez-le 6 siècles plus tôt, qui aurait su que Kimpa Vita a existé si celui qui eut à signer sur un pan de notre histoire avait retirée sa signature donc n’avait pas écrit du tout?Qui aurait cru que Simon Kimbangu fit ce que nous connaissons aujourd’hui ? Qu’en est-is des actions de nos héros d’indépendance? De l’héroïsme d’Anuarite Nengapeta ou de la quasi hegemonie du royaume Kongo dans ce qui est aujourd’hui l’Afrique centrale ?

Je suis choqué et scandalisé par ce spectacle qui nous concerne tous....amis du FCC, de la société civile ou de l’opposition plurielle. Nous avons tous été insultés, salis et ridiculisés par des gens qui disent “tenons bon, nous vaincrons”...36 ans durant mais sans bilan de leur propre action et qui n’ont pas su démocratiser leurs propres pratiques à eux mêmes.

Scandale !!!!

 

 

Yves Kabongo

 

Videos

Analyses et Opinions

Kader Diarrassouba, Jeune ivoirien, exilé en France depuis 6 mois, membre Générations et Peuples Solidaires ( GPS )

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République de France, par Kader Diarrassouba

Monsieur le Président, votre élection à la tête de la république française le 7 mai 2017 a sonné pour bien de jeunes africains comme un nouvel espoir, l’espoir qui diminue la peine de toutes les politiques antérieures de la Françafrique. Politique néo-coloniale décrite par François-Xavier Verschave comme « une nébuleuse d’acteurs économiques, politiques et militaires, en France et en Afrique, organisée en réseaux et lobbies, et polarisé sur l’accaparement de deux rentes : les matières premières et l’aide publique au développement.
Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (BPK)

RDC: Rex Kazadi demande à la ville de Kinshasa de déboulonner le statue de Leopold II

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, ancienne colonie Belge va-t-elle enboiter le pas d'Anvers et déboulonner la statue du roi Leopold II ? C'est en tout cas le souhaite de Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (
Aimé Gata-Kambudi, Juriste spécialisé en Droit Public Approfondi

La gestion de la crise institutionnelle au Kongo central est-elle la preuve  d'un Etat de droit à géométrie variable ?

Une analyse chronologique et démonstrative de la crise qui tend à l’ingouvernabilité de la province, par Aimé Gata-Kambudi.
Royal Maroc

La Compagnie Royal Air Maroc va-t-elle prioriser le rapatriement des citoyens marocains & Africains ?

Sa Majesté le Roi du Maroc considère à juste titre que la vie des marocains a plus de valeur  que les intérêts économiques du pays, il conviendrait d’espérer que la compagnie nationale Royal Air Maroc en fasse de même quand les vols internationaux seront à nouveau ouverts à sa clientèle.
©J.M. Giordano / SOPA Imag/SIPA;

Le racisme : une plaie congénitale des USA

Toute société construite sur les fondements de l'exclusion d'une partie de la population est productrice de violence sous diverses formes, et son existence demeure gangrenée par des convulsions sociales permanentes.
Capture d'écran de la vidéo de l'arrestation qui a conduit au meurtre de George Floyd par un policier blanc de Minneapolis

Noirs tués par des policiers blancs aux États-Unis. Tout est avant tout question de rapport de force

Une autre vidéo d’un policier blanc américain tuant un Noir comme si de rien n’était. Une de plus diront certains. Eh oui une de plus ! Et comme d’habitude, ça va marcher, manifester et crier leur colère, sans plus. C’est à ce genre de spectacle que les Noirs américains nous ont habitués à chaque fois qu’un des leurs est tué par un policier blanc.
Gorille à dos argenté © Kiki Lawanda

Le Soft Power au Congo - Brazzaville : un levier de puissance et de développement

Une réflexion du Think Tank A.C.C. (Ateliers Citoyens du Congo)Le Soft Power est la puissance de séduction et de persuasion d’un Etat. L’attractivité de la culture, la force de la diplomatie publique, le rayonnement du modèle politico-économique et de ses valeurs propres sont vecteurs du soft power d'un pays.Le Congo, sans avoir mis en place une vraie stratégie pour se doter de ce pouvoir d’adhésion, a de nombreux atouts pour faire figure de leader du Soft Power en Afrique centrale.