France: Hollande le vrai vainqueur de la Présidentielle 2017

Le président François Hollande

François Hollande a réussi là où les observateurs avaient vu une défaite pour lui. Convaincu de ne pas réussir la passe de deux en cas de candidature à l'élection présidentielle de 2017, François Hollande a mis en exécution le fameux "après moi c'est le déluge".

Le Président français pour encore 15 jours, a réussi le lancement d'En Marché avec Emmanuel Macron, son successeur non déclaré. En laissant croire en sa possible candidature, Il a mis en difficulté Manuel Valls et retardé le plus possible l'entrée en campagne de son Premier ministre. Valls qui n'a jamais caché son projet présidentiel a pris la course avec 2 tours en retard.

Au Parti Socialiste, il a laissé Jean-Christophe Cambadélis diriger le paquebot. Sans réelle autorité sur le bureau politique, "Camba" n'a pas réussi à tenir les cadres du parti attirés par l'aventure En Marche! Manuel Valls candidat malheureux ira jusqu'à rompre le contrat de la primaire socialiste et annonce son vote pour Macron.

Le candidat Hamon n'a pas réussi à rassembler et finit par perdre des mois de campagne à négocier avec les écologistes qui n'ont jamais fait plus de 10% à une élection présidentielle. Frondeur, opposé à la politique de Hollande, Hamon a assisté sans armes à la division orchestrée avec finesse par un président revanchard.

La peur des Français de voir le Front National diriger la France ne faisant aucun doute, François Hollande a comme le laisse entendre le livre Bienvenu Place Beauvau, réduit en miettes la campagne de François Fillon. Élu face à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, Fillon avait un boulevard pour gagner cette élection. En effet, vainqueur de toutes les élections intermédiaires, Les Républicains avaient la certitude de retrouver le Château. Pour se faire, il eu fallu que le candidat Fillon n'eut aucune affaire juridico-financière digne de troubler les Français et remettre en cause la moral d'un homme qui a fit de la rigueur son cheval de bataille. Embourbé dans une série d'erreurs de communication, Fillon a vu de jour en jour les électeurs lui tourner le dos.

Au soir du premier tour de cette élection Présidentielle, le plan de François Hollande s'est déroulé sans accrocs. Son poulain, Emmanuel Macron est premier au premier tour avec 23%. Manuel Valls a été réduit au rôle d'observateur de la campagne. Benoît Hamon et le Parti Socialiste sont en lambeaux. Fillon le super favoris à la sortie des primaires n'a pas fait le poids face aux affaires.

Dans quinze jours, Emmanuel Macron bénéficiera du front républicain et battra sans grandes difficultés Marine Le Pen. Hollande lui regardera avec fierté son oeuvre s'accomplir.

Roger Musandji Nzanza

Videos

Analyses et Opinions

Vital Kamerhe et Felix Tshisekedi

Présidentielle en RDC - Une signature est la preuve irrefutable d’un engagement

Question d’éducation de base à la maison : quand on donne sa parole, on s’y tient. Quand on signe un document, la signature n’est pas “rétirable” au gré des vagues, des humeurs ou des odeurs de quelques pneus brûlés par une dizaine d’inciviques. ”retirer sa signature” est un acte lâche, ignoble, immoral et malhonnête qui s’apparente à du parjure. C’est pour ça que les chinois ont inventé l’encre, pour que l’écrit traverse le temps et que l’avenir s’en souvienne, “verba volant, scripta manent”.
De gauche à droite, plusieurs leaders de l'opposition congolaise: Vital Kamerhe, Felix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Moise Katumbi et Jean-Pierre Bemba, lors d'une réunion à Bruxelles le 4 septembre 2018. © © AFP/John Thys

Désignation du candidat commun de l'opposition : le «conciliabule» de la discorde

Qui de Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu sera le candidat commun de l’opposition ? La question est sur toutes les lèvres. Les oracles se perdent en conjecture, quand la boule de cristal du célèbre féticheur mort-mort refuse de s’allumer. Appelés en renfort, les marabouts du Bénin et de Côte d’Ivoire ont fini par jeter l’éponge. Même Yahvé aurait choisi, dit-on, de détourner le regard.
Emmanuel Ramazani Shadary, candidat à la présidentielle en RDC

RDC : Entrer dans l'histoire par le Haut

Tribune - Chaque pays, évidemment, regarde le Monde du haut de son clocher. Et le paysage de la République Démocratique du Congo, observé de ce point de vue, semble enthousiasmant avec la possibilité pour le peuple Congolais de se choisir ses dirigeants le 23 décembre 2018.
Manifestation à Yaoundé. / Image d'archives / Reuters

Les Camerounais sont-ils inaptes à s’occuper de leur pays ?

Depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du dimanche 7 octobre 2018, certaines voix moquent l’incapacité des Camerounais à chasser Paul Biya, leur vieux président âgé de 85 ans – dont 36 passés au Palais présidentiel d’Étoudi – du pouvoir. Une légende sans aucun fondement objectif.
De g. à dr. : les opposants congolais Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, à Bruxelles, le 12 septembre 2018. CRÉDITS : JOHN THYS / AFP

Dossier Présidentielle en RDC : Comprendre le linge sale des opposants congolais

Par une présentation des differents acteurs de l'opposition politique en RD Congo, Patrick Mbeko explique les raisons des difficultés qu'ils rencontrent pour la designation d'un candidat unique devant faire face à Emmanuel Ramazani Shadari, dauphin désigné de Joseph Kabila.
Migrants montant dans un bateau. Image d'archives

[Tribune] Migrants, notre dernière chance de survie

Ce qu’on appelle « crise migratoire » est une expérience humaine. C’est un test d’humanité. C’est notre dernière chance de survie.
La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, devenue secrétaire générale de l'OIF

Qui est Louise Mushikiwabo, la nouvelle secrétaire générale de l’OIF ?

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a été désignée secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en dépit des critiques émanant d’organisations de défense des droits de l’Homme. Mais qui est cette femme à qui le Canada, la France et le Québec ont apporté leur soutien?