Exclusif: Emmanuel Macron a-t-il demandé à Alassane Ouattara d'effectuer un 3e mandant ?

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron lors du Sommet UA-UE à Abidjan

Plusieurs voix s'élèvent depuis quelques semaines en Côte d'Ivoire sur un probable troisième mandat de l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara. Si l'intéressé s'est publiquement dit attaché au respect de la constitution certains emmenés pourraient faire croire à un virage à 360°.

Nous nous basons sur des propos tenus par un haut responsable de la présidence ivoirienne témoin d'une rencontre informelle. Selon notre source, Alassane Ouattara, au détour d'une rencontre privée avec ses proches collaborateurs, aurait  déclaré que le président français Emmanuel Macron lui a proposé, sur la base de la réussite du Sommet UA-UE d'effectuer un troisième mandat; ce qui lui permettrait de poursuivre son travail de transformation de la Côte d'ivoire.

Si ces propos du président ivoirien étaient confirmés, ils feraient voler en éclats tous les accords politiques en cours. Mieux encore, une telle "suggestion" du président Emmanuel Macron serait en total désaccord avec le nouveau partenariat voulu par les uns et les autres avec le continent africain. 

Emmanuel Macron ami de la françafrique?

Plusieurs acteurs politiques de premier rang au sein du PDCI, Parti Démocratique de Côte d'Ivoire en doutent. Pour ces derniers, une candidature d'un des leurs lors de la prochaine élection présidentielle serait "actée et non négociable". Contacté Oeil d'Afrique, le Rassemblement des Républicains, parti d'Alassane Ouattara s'est refusé à tout commentaire. Ce lundi un conseiller du chef de l'état français qui requiert l'anonymat s'est dit "surpris par une telle déclaration attribuée à son président" avant de poursuivre : "nous avons déjà dit non à l'ingérence dans les choix politiques en Afrique et jamais notre président ne se permettrait de faire une telle demande. Nous sommes tous attachés au respect des lois fondamentales et il ne nous revient pas de nous immiscer dans les affaires ivoiriennes. Ces propos du président Macron, sont simplement une fakenews" dit-il avant de raccrocher.

Sur les bords de la lagune Ébrié la polémique sur cette nouvelle affaire enfle. A deux ans de la présidentielle ivoirienne l'incertitude demeure sur le choix du successeur d'Alassane Ouattara et nourrit tous les fantasmes.

 © Oeil d'Afrique

 

Videos

Analyses et Opinions

Le président congolais, Joseph Kabila, lors du conférence de presse, le 26 janvier 2018, à Kinshasa. © REUTERS/Kenny Katombe

RDC : En décidant de ne pas être candidat à sa propre succession Joseph Kabila consolide la démocratie congolaise.

Ainsi, va la vie en République démocratique du Congo. Il y a eu le 24 avril 1990 et il y aura désormais le 8 août 2018. De même qu'Il y a eu les Présidents Joseph Kassavubu, Mobutu Sese Seko, Laurent Désiré Kabila , Joseph Kabila, au soir du 23 décembre prochain les Congolais découvriront le nouveau nom de celui qui aura la lourde charge de mener durant les cinq prochaines années la destinée de cette nation. Respect de la constitution 
Moise Katumbi à la frontière de la RDC et la Zambie. le 3/08/2018

RDC : Moise Katumbi passera t-il la frontière en homme libre ?

Le retour de Moise Katumbi en RD Congo s'est soldé par un blocage à la frontière. Le président d'Ensemble MK et ses lieutenants ont finalement passé la nuit à Kasumbalesa côté zambien. En RDC, la journée de vendredi 3 août 2018 a été marqué par la tentative d'entrer au Congo par l'ancien gouverneur de la province du Katanga. En séjour en Afrique du Sud, ce dernier avait décidé de revenir sur ses terres par avion jusqu'en Zambie puis faire les trois heures de route restant en voiture.
De gauche à droite, les Présidents Ali Bongo Ondimba du Gabon, Idriss Deby du Tchad, Theodoro Obiang Nguema de Guinée équatoriale, Denis Sassou Nguesso du Congo, Paul Biya du Cameroun, François Bozize de République centrafricaine posent pour une photo de

Constitutions amendées, mandats présidentiels illimités ou quasi en Afrique

A l'instar du Comorien Azali Assoumani, de nombreux chefs d'Etat africains ont tenté de se maintenir au pouvoir en modifiant la Constitution- Tentatives réussies -
L'écrivain congolais, Patrick Mbeko

Critique de l'opposition RDC - Patrick Mbeko : "Le professeur Elikya Mbokolo a raison de dénoncer Moïse Katumbi et Felix Tshisekedi."

On peut reprocher bien de choses au professeur Elikya Mbokolo. Mais a-t-il tort lorsqu’il déclare que l’opposition congolaise est moribonde ? Ses critiques à l’endroit de Félix Tshilombo dit Tshisekedi, de Moise Katumbi, de Jean-Pierre Bemba et de Sindika Dokolo ne sont pas dénuées de sens.
Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, à Kinshasa. 26 janvier 2018 | AFP | THOMAS NICOLON

Présidentielle en RDC: Kabila chef de file d'une coalition électorale

Le président congolais Joseph Kabila, que ses adversaires accusent de vouloir briguer un troisième mandat contre la Constitution, a été désigné "autorité morale" d'une plate-forme électorale présentée jeudi en conseil des ministres, selon un compte-rendu de l'exécutif diffusé vendredi.
Joseph Kabila et Emmerson Mnangagwa, le 27 février 2018 à Kinshasa. © DR / Présidence RDC

RDC : Est-ce à l’étranger que tout se jouera?

Partira ou ne partira pas? C’est la question que de nombreux Congolais et observateurs de la scène politique RDCienne se posent à propos de Joseph Kabila. Dans le camp du pouvoir, on jure par tous les dieux que le chef de l’État congolais va respecter la Constitution.
Ces dirigeants africains qui rêvent secrètement (ou pas) de rester au pouvoir

Troisième mandat présidentiel, nouveau jeu de certains Présidents Africains.

En accédant à la magistrature suprême, ils jurent tous fidélité aux textes qui leur ont permis d’être à la tête de leur nation. Pourtant, certains présidents africains semblent avoir découvert des nouveaux jeux leur permettant de continuer une partie qui se joue uniquement en deux manches.