Côte d’Ivoire: suspension de Jean Louis Billon par le gouvernement

Jean Louis Billon

Le gouvernement a annoncé, mercredi, à l’issue d’un conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, la ‘’suspension’’ de Jean-Louis Billon dans ses ‘’fonctions de Président du Conseil régional de Hambol’’.

Cette décision fait suite à une pétition de 19 Conseillers sur les 31 que compte le Conseil régional de Hambol qui regroupe notamment les départements de Katiola et de Dabakala, au Centre-nord du pays. Selon le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, porte-parole du gouvernement, cette décision a été prise ‘’pour de graves dissensions’’ au sein du Conseil Régional de Hambol. Jean-Louis Billon, ex-ministre du Commerce, avait été élu président du Conseil régional du Hambol en 2012 à la tête d’une liste du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

Sa nomination en qualité de porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, grand allié du président ivoirien Alassane Ouattara, a créé des tensions au sein du conseil dont une partie (membres du Rassemblement des républicains, le parti présidentiel) réclamait sa démission pour ‘’trahison’’. La médiation des chefs traditionnels de la région qui appelaient au calme pour ‘’laisser M. Billon terminer son mandat’’, n’y fit rien. Jusqu’à ce que le gouvernement décide de le ‘’suspendre’’, ce mercredi.

Videos

Analyses et Opinions

Migrants montant dans un bateau. Image d'archives

[Tribune] Migrants, notre dernière chance de survie

Ce qu’on appelle « crise migratoire » est une expérience humaine. C’est un test d’humanité. C’est notre dernière chance de survie.
La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, devenue secrétaire générale de l'OIF

Qui est Louise Mushikiwabo, la nouvelle secrétaire générale de l’OIF ?

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a été désignée secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en dépit des critiques émanant d’organisations de défense des droits de l’Homme. Mais qui est cette femme à qui le Canada, la France et le Québec ont apporté leur soutien?
Thomas Sankara avec Blaise Compaoré

15 octobre 1987, Thomas Sankara aurait-il voulu quitter la scène en étant assassiné ?

Thomas Sankara est mort « assassiné » le 15 octobre 1987. Et c’est Blaise Compaoré qui a tué son ami, suivant le récit des deux Libériens, deux proches de Taylor, et qui dit Charles Taylor pense indubitablement à la CIA. Les deux Libériens ont été présents au moment de l’assassinat de Sankara, quand Compaoré vidait son arme sur son ami de plus de 30 ans. Sankara était pourtant armé ce jour-là, mais l’homme a toujours été armé, Il l’était aussi quand Blaise et le général Gilbert Diendéré ont fait leur irruption dans le bureau où il se trouvait.
Faustin-Archange Touadéra, Président de la Centrafrique

Sommet de la Francophonie : les dessous du mini sommet sur la RCA .

Se sentant démarquer par Moscou à Bangui, Paris essaie de rabattre ses cartes pour ne pas perdre totalement la place sur le terrain. L’enjeu est à la fois géopolitique et géostratégique et prend les allures d’une guerre Froide entre Moscou et Paris qui utilise ses anciens relais du pré-carré pour faire barrage à Moscou.
Candidats à l'élection présidentielle 2018 au Cameroun

Lettre de Charles ONANA aux dirigeants camerounais et aux responsables de l'opposition

Le Cameroun traverse actuellement une crise majeure qui peut conduire à l'embrasement du pays si elle n'est pas gérée avec toute l'intelligence nécessaire de la part du pouvoir et de l'opposition. C'est la première fois depuis l'accession à l'indépendance que la contestation du pouvoir en place risque d'entraîner le Cameroun, déjà en proie à l'insécurité, à la dérive. 
Image d'illustration

L’Art comme l’Afrique : Réponse à Jacque ATTALI

Je viens de lire le texte Jacques Attali intitulé « Et l’Afrique ? » dans lequel l’intellectuel français broge une image sur l’absence de l’art en Afrique subsaharienne. Sans remettre en cause les qualités intellectuelles de l’auteur qui sont indiscutables, le fil conducteur de son argumentation est principalement le manque de logique.
Eric Zemmour face à Hapsatou Sy - Capture d'écran C8

Les Français d’origine africaine versent dans la victimisation en lieu et place de s’organiser

Éric Zemmour peut tenir des propos désobligeants voire racistes à l’égard des Noirs et des Arabes français, il sera toujours invité dans les médias français, au nom de la liberté d’expression par les mêmes qui ont juré de ne plus jamais inviter l’humoriste Dieudonné parce qu’il aurait tenu des propos antisémites.