Côte d'Ivoire: Ouattara pris au piège! Soro Guillaume supplante en 24h le congrès du RHDP

Le Président ivoirien Alassane Ouatarra

L'actualité politique Ivoirienne à vite tourné en moins de 24 heures après que les rideaux soient tombés sur le 1er congrès du RHDP tenu ce samedi 26 janvier au stade Houphouet Bigny d'Abidjan. Guillaume Soro à, lui seul su faire taire les échos de ce grand congrès qui a drainé un beau monde.

Toujours démentir la marque de communication du clan Soro

Une interview diffusée sur un site qui, jusque là était méconnu du grand public annonçait la candidature de Guillaume Soro pour 2020. L'information n'est pas nouvelle. C'est le contexte qu'il faut apprécier. Au lendemain du congrès du RHDP, que vaut Soro Guillaume désormais ? Voilà la question à laquelle le service de communication du PAN voulait avoir une reponse. Connaissant la stratégie de communication du président de l'assemblée nationale, on peut facilement croire à la connivence avec lafriqueaujourdhui.net.

Dire et venir démentir.

Un coup qui pourrait être monté par les communicants du PAN afin de mésurer la côte de popularité de ce dernier. C'était pourtant simple, surtout que le service communication de Guillaume Soro a pris l'habitude de démentir toutes les informations qui concernent sa candidature en 2020. 

En communication ces ballons d'éssaies sont légions, sauf que le PAN Soro et son équipe en font un peu trop. Mais cela fait partie de la stratégie adoptée pour rester dans l'actualité.

Ainsi le service de communication a joué gros et il faut le féliciter. La fausse interview de Guillaume Soro annonçant sa candidature en 2020 avec engagement immédiat et que cela n'était plus négociable a atteint l'objectif visé par sa Team.

"Bogota", pouvait-il etteindre l'échos du congrès du RHDP juste 24 heures après? L'ancien chef rebelle a réussi son pari. Depuis dimanche 28 janvier après-midi en lieu et place du congrès du RHDP, l'actualité est dominée par la vraie faussse sortie du PAN ivoirien. Avec le caratère viral de l'information les discusiions ont fini par être dominées par la possible candidature Guillaume Soro à la prochaine élection présidentielle. Même les responsables et militants du RHDP, au lieu de se satisfaire et continuer de savourer leur exploit d'avoir rempli le stade Félix Houphouet Boigny à Abidjan se démandaient pour "qui se prend ce Soro ?".

Ouattara et le piège Soro

Recevant les journalistes Ivoiriens dans le cadre des Voeux de nouvel an, le président ivoirien Alassane Ouatarra a confirmé que "le cas Soro" était plus fort qu'on ne pensait. En repondant à la question d'un journaliste lors de la cérémonie, le président Alassane Ouattara s'est montré embarassé par "le cas Soro." Allant jusqu'à annoncer la prochaine démission du président de l'assmblée nationale pour le mois de février. Devait-il l'annoncer? Pourquoi Guillaume Soro ne l'annonce pas lui-même ? Devant les journalistes le président ivoirien a à peine caché son agassement sur la question même s'il a voulu se monter un poil rassurant.

 

En révélant cette démission imminente, notre confrère Bruno Fanucchi n'a fait que révélé au grand jour le contenu de l'entretien entre les deux autorités.

Fulbert KOFFI

Videos

Analyses et Opinions

Domingos Simões Pereira / DR

Entretien avec Domingos Simões Pereira : "le mécanisme international de sanctions contre tous ceux qui entravent la loi doit être appliqué"

C’est dans un grand hôtel parisien que le rendez-vous est fixé pour un entretien avec Domingos Simoes Pereira, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle en Guinée-Bissau. En France pour une tournée politico-médiatique, celui qui aurait selon les résultats de la Commission électorale nationale recueilli 46% contre 54% pour Umaro Sissoco 
Azarias Ruberwa Manywa, ministre de la décentralisation en RDC et leader de la communauté Banyamulenge

RDC : Les « Banyamulenge ». Qui sont-ils réellement ?

La question des « Banyamulenge » a toujours suscité des débats passionnés en RDC. Il faut que les Congolais et la Communauté internationale comprennent une chose : ceux qu’on appelle « Banyamulenge » sont des Tutsis rwandais arrivés au Congo suite à la Révolution sociale hutue qui a conduit à la chute de la monarchie tutsie au Rwanda, en 1959.

IRAN vs États-Unis : la colère des Mollahs

Au lendemain de la riposte de Téhéran à l’assassinat du général Qassem Soleimani, Donald Trump a livré un discours dans lequel il a joué l’apaisement, se félicitant du fait que les 22 missiles iraniens tirés sur deux bases américaines en Irak n’avaient fait aucune victime. Pour la plupart des analystes occidentaux, l’Iran voulait tout simplement « bluffer ».
Les congolais refusent la balkanisation de leur pays.

Le projet de balkanisation de la RDC n'est pas une vue de l'esprit

Ces derniers temps, plusieurs personnalités congolaises sont montées au créneau pour attirer l’attention sur le risque de balkanisation de la RD Congo, relançant le débat sur cette thèse. Les Rwandais, par la voix du secrétaire d’État Olivier Nduhungirehe, parlent de « théorie du complot ». Mêmement du côté de CACH et de ses sympathisants devenus foncièrement allergiques à toute critique adressée à leur nouvel allié, Paul Kagame.
Des billets de 5.000, 2.000 et 500 francs CFA, en 2017. — Crédit ISSOUF SANOGO / AFP

F. CFA, ECO et présence française au Sahel: c'est aux Africains de prendre leurs responsabilités


Ce sont les chefs d'État africains qui ont décidé de passer du Franc CFA à l’Éco, mais c'est Emmanuel Macron que certains Africains accusent de tous les maux. Alors qu’il a été décidé que la France ne nommera plus aucun représentant au conseil d'administration et au comité de politique monétaire de la BCEAO, ni à la commission bancaire de l'UMOA, il y a toujours de l’agitation dans l’air.
Felix Tshisekedi face à la diaspora congolaise de France. 12/11/2019 à Paris

Félix Tshisekedi à Paris ou l’image d’un président qui refuse de devenir Président

En écoutant Félix Tshisekedi s’exprimer devant des membres de la diaspora congolaise de France réunis ce 11 novembre à l’hôtel pullman de Paris, on ne peut s’empêcher de se poser des questions sur les facultés intellectuelles et morales de celui qui préside par procuration à la destinée de la RD Congo. En l’écoutant, on a du mal à croire que ce monsieur est le président de tous les Congolais.
Louis Magloire Keumayou © Capture d'écran de France 24

Sommet Russie-Afrique:une rencontre «plus sécuritaire qu’économique» (analyste)

La ville russe de Sotchi va accueillir du 22 au 24 octobre prochain le tout premier sommet Russie-Afrique, une rencontre, certes placée sous le signe du renforcement des relations entre les deux entités, mais qui sera « plus sécuritaire qu’économique », a confié l’éditorialiste camerounais, Louis Magloire Keumayou.