« Biens mal acquis » : mise en examen du neveu et de l’ex-belle-sœur du président

 Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Depuis 2010, les magistrats cherchent à savoir si les fortunes de plusieurs familles présidentielles africaines ont pu être bâties en France grâce à des deniers publics détournés de ces pays.

La justice accélère le pas contre le clan du président congolais Denis Sassou Nguesso : son neveu et son ex-belle-sœur ont été à leur tour mis en examen dans l’enquête sur le patrimoine fastueux de dirigeants africains en France. Entendus mardi dans le bureau du juge financier Roger Le Loire, Edgar Nguesso et sa mère Catherine Ignanga ont été mis en examen pour « blanchiment de détournements de fonds publics » dans le dossier tentaculaire des « biens mal acquis », ont précisé ces sources qui confirmaient une information du Parisien. La mère d’Edgar Nguesso, Catherine Ignanga, 69 ans, est soupçonnée d’avoir servi de prête-nom à cette société basée à San Marin, qui aurait permis de financer de nombreuses dépenses de la familleSassou-Nguesso.

A ce jour, cinq personnes de l’entourage du président ont été mises en examen. Depuis 2010, les magistrats cherchent à savoir si les fortunes de plusieurs familles présidentielles africaines, notamment celles de Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et de feu Omar Bongo (Gabon), ont pu être bâties en France grâce à des deniers publics détournés de ces pays.

Plusieurs biens saisis L’enquête a déjà débouché sur un premier procès, celui de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, qui vient d’être jugé à Paris et sera fixé sur son sort le 27 octobre. Dans le volet congolais, la justice a saisi plusieurs propriétés du clan des Sassou Nguesso ainsi qu’une dizaine de voitures de luxe. L’avocat du président congolais et de membres de son entourage, Jean-Marie Viala, a déposé en décembre 2016 une plainte avec constitution de partie civile contre l’association Transparency International, pour « tentative d’escroquerie au jugement ». Selon lui, la plainte de l’association qui avait débouché sur l’ouverture de cette enquête repose sur des éléments qui « ne sont pas conformes à la réalité » et « est donc illégale ».

AFP

Videos

Analyses et Opinions

Gouvernement Tshibala - RD Congo

Bienvenue en République médiocratique du Congo

Depuis la dernière sortie médiatique du cardinal Laurent Mosengwo ─ « Il est temps que les médiocres dégagent et que règnent la paix et la justice en RDC» a-t-il martelé ─, un mot revient sur toutes les lèvres et les statuts Facebook : médiocre.
De droit à gauche : Jean-Jacques Bouya, Gilbert Ondongo, Claude Alphonse Nsiou

Congo Brazza: Jean-Jacques Bouya, Gilbert Ondongo, Claude Alphonse Nsilou dans le collimateur de l’audit présidentiel

C’est l’histoire d’un pays qui n’a jamais pris le temps de s’auto-examiner. Un pays qui a depuis plusieurs années profité de la richesse de son sous-sol et de son pétrole pour nourrir à coup de milliards de CFA, Président, famille présidentielle, ministres et dirigeants de sociétés d’Etat. Mais, cette histoire a fini par jouer un mauvais tour à ces enfants gâtés de la république. 
Vue de l'avenue des Champs Elysée, Paris | France

Réponse à ceux qui n’aiment pas la France

Devais-je en 2015, manifester place de la Republique et être « Charlie » pour être reconnu comme un « vrai » français? Aurais-je dû battre le pavé sur les Champs Elysée, ce 9 décembre, pour dire au revoir à Johnny Hallyday, l’idole des jeunes, devenus depuis des cinquantenaires, afin de prouver mon attachement à la France?
Paul Kagame et Benjamin Netanyahu

Paul Kagame, les migrants subsahariens de Libye et l’Afrique

Les images de migrants subsahariens vendus comme esclaves en Libye ont suscité l’indignation sur le continent africain. Quelques jours après la diffusion de ces images d'horreur, le Rwanda a annoncé vouloir accueillir près de 30 000 migrants sur son territoire. Si certains observateurs ont salué l’initiative, d’autres se sont montrés plus prudents et se sont interrogés sur le sens de cette annonce.
L'ex-ministre Alain Akouala Atipault

Franc CFA, politique africaine, émergence économique : grand entretien avec le ministre congolais Alain Akouala

Entrepreneur spécialisé dans le textile, Alain Akouala Atipault a été ministre au gouvernement de la République du Congo pendant quinze ans avant de revenir à la vie civile. Il a occupé les portefeuilles de ministre de la Communication, chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, puis ministre des Zones Economiques Spéciales.
L’ancien Président du Zimbabwe, Robert Mugabe.

Opinion : Pourquoi à mes yeux Mubage reste un héros

Il faut se féliciter d'avoir vu ces hommes agir. Il faut que l'humanité garde en mémoire le combat de cette génération qui a combattu la colonisation, un crime contre l'humanité. Après plus de 90 ans de barbaries perpétrées par l'empire Britannique, ces jeunes (Mugabe et les siens) ont réussi à mettre fin à l'ignominie des envahisseurs. 
L'Ambassadeur Gilles Huberson remet ses lettres de créance au Président ivoirien, Alassane Ouattara

Côte d’Ivoire : Gilles Huberson place la coopération économique au cœur de son action diplomatique

Le nouvel ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, présenté comme un expert dans les questions sécuritaires s’est entre autres attelé depuis sa prise de fonction il y a juste deux mois aux grandes questions économiques. En ligne de mire l’agriculture, et le contrat de déversement et de développement.Dans l’action de la coopération bilatérale que compte mener le nouvel ambassadeur en Côte d’Ivoire, outre les missions traditionnelles de la diplomatie, figure, le Contrat de désendettement et de développement