RDC: Les vérités de Valentin Mubake

Valentin Mubake, Conseiller politique à l'UDPS

Felix Tshisekedi a t-il rencontré le Président Joseph Kabila afin d'échanger sur les détailles de l'organisation de l'enterrement d'Etienne Tshisekedi? Une interrogation d'apparence anodine mais qui pourrait en cas de réponse positive, siffler la fin de l'UDPS. De cette supposée rencontre, le conseiller politique de l'UDPS, Valentin Mubake dit connaitre les contours et n'hésite pas à en faire étalage.

A l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le temps n'est plus aux secrets. La transparence est le maître mot. Entre les héritiers de Etienne Tshisekedi décédé le 1 février à Bruxelles sans avoir réussi à organiser sa succession à la tête du parti, on répond coup pour coup aux attaques.

Les explications de Mubake

Au lendemain de son exclusion, Valentin Mubake a décidé de parler et de partager avec ses soutiens le contenu des ses échanges avec le Président Joseph Kabila. Avant toutes choses, le conseiller politique de l'UDPS atteste d'être le choix du Président Etienne Tshisekedi pour qu'il soit nommé Premier Ministre.

"Après la visite de l'envoyer spécialé de Barack Obama en RDC, Thomas Pierrelo à Etienne Tshisekedi, le président m'avait convoqué et m'avait ordonné de participer aux dialogues via la Cenco. Pourtant, il connaissait mes objections face à cette idée. Je devais être le chef de cette délégation. Mais, les conspirateurs avaient retiré mon nom et modifié la liste." Dit Valentin Mubake.

Face à ceux qu'il qualifie de "adolescents en politique", M.Mubake refuse de s'attarder et s'inscrit dans l'unique ligne : la défense des intérêts de Etienne Tshisekedi. Selon lui, le Président Etienne Tshisekedi l'avait choisi comme celui qui devait être nommé au poste de Premier Ministre. Mais cette affirmation est contestée par Felix Tshisekedi et les siens. Pour Felix Tshisekedi, c'est son nom qui figure dans la fameuse lettre qui devait être transmise à Joseph Kabila.

Choix du premier ministre devant sa famille biologique et le Rassemblement

Mubake n'en démord pas. C'est lui qui a été le choix de Etienne Tshisekedi. "Etienne Tshisekedi n'était pas un homme de mensonges. Après m'avoir fait part de son choix, il avait également réuni sa famille biologique, puis toutes les plates formes constituant le Rassemblent afin de leur faire part de sa décision de me proposer comme Premier Ministre." Affirme Valentin Mubake. Devant sa famille, il avait tenu à rappeler qu'il n'a pas fait "quatre décennies de lutte pour ma famille."

Ce que Kabila lui aurait dit sur la rencontre avec Felix Tshisekedi

Valentin Mubake a été reçu par Joseph Kabila comme "personnalité politique" et non comme représentant d'une plate forme politique. Au palais de la Nation, face à Joseph Kabila, M. Mubake en apprend un peu plus sur les raisons de l'invitation. Le Président Congolais l'avait sollicité pour qu'il partage avec lui ses propositions afin de sortir de la crise. Mais, la surprise vient des indiscrétions partagées par le président Congolais sur ces relations pas l'UDPS et sa direction.

"Mes relations avec l'UDPS n'ont pas débuté aujourd'hui. Je n'ai jamais voulu le médiatiser à la demande des intéressés. Pas plus tard qu'il y a quelques jours même s'il le nie, Felix Tshisekedi était ici avec M. Abasse, le conseiller spécial de Denis Sassou Nguesso, Président du Congo-Brazza." aurait dit Joseph Kabila à Mubake. Lors de la fameuse rencontre entre le Président congolais et Felix Tshisekedi un incident à conduit M.Kabila a écourter le rendez-vous. "Pour moi, nous devions échanger sur les préparatifs des obsèques du patriarche Etienne Tshisekedi." Mais Felix lance : "Mais la nomination du premier ministre traine. Est-ce ma personne qui ne vous convient pas?" De la M.Kabila aurait arrête "une conversation immorale."

Mubake séduit par Joseph Kabila

Comme tous les politiciens de haut rang, le jeu de la séduction est la première arme à maîtriser. Joseph Kabila bien que distant au premier abords fait de ces visiteurs des convertis. Le cas de Mubake en est la preuve. Après avoir été virulent et accusateur, le conseiller politique de l'UDPS fini par reconnaitre que "beaucoup de choses qui sont dites au nom de Kabila ne viennent pas de lui."

"Mubake et les autres opposants finissent séduit par Joseph Kabila parce qu'ils ne connaissent pas l'homme et passent leur temps à spéculer sur lui." Dit un proche du Palais.

Surpris par l'accueille qui lui a été réservé, Mubake qui était allé faire face à cet adversaire qu'ils ont diabolisé, se retrouve face à une courtoisie qui perturbe et conduit à baisser la garde. Les mots de Joseph Kabila ne sonnent plus pareils. Tout comme le Premier Ministre Burno Tshibala, la douce mélodie de l'homme de Kingakati a fini par apaisé Valentin Mubake.

Roger Musandji Nzanza

 

 

Politique et Société

Le président rwandais, Paul Kagame ©DR

Rwanda : Kagame hausse le ton contre les « saboteurs »

Le président rwandais, Paul Kagame a déclaré, jeudi, que des forces négatives se cachent derrière la politique, la liberté et la démocratie pour saper la sécurité nationale de son pays. Il s’exprimait lors d’une cérémonie d’assermentation des nouveaux membres du cabinet et des hauts responsables militaires à Kigali. « Nous allons augmenter les moyens que nous mettons dans la sécurité contre toute personne impliquée dans des plans visant à déstabiliser le pays », a-t-il promis.
L'ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens, Charles Blé Goudé ©DR

Affaire Blé Goudé ne peut pas être jugé en Côte d'Ivoire: «les poursuites ne sont pas identiques» (Gouvernement)

Le gouvernement ivoirien a estimé mercredi que les poursuites engagées par la justice ivoirienne contre l'ancien ministre de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé pour « crimes contre les populations civiles et crimes contre prisonniers de guerre » ne sont pas « identiques » à celles pour lesquelles il a été jugé et acquitté par la Cour pénale internationale (CPI).

La RDC et le Congo signent un accord pour accélérer le projet de pont route-rail reliant leurs capitales

La République démocratique du Congo et la République du Congo ont signé, mardi, dans le cadre de l’Africa Investment Forum à Johannesburg, un accord interétatique visant à accélérer la construction du pont reliant leurs capitales, Brazzaville et Kinshasa. L’accord signé par les deux Congo, en présence de leurs partenaires principaux, la Communauté économique des états d’Afrique centrale (CEEAC), la Banque africaine de développement et Africa50, fixe les principes de coopération pour l’élaboration, la construction, l’opérationnalisation et la maintenance du pont.
Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi

Forum de la paix de Paris : « L’Afrique doit cesser d’être un problème pour le monde » (Tshisekedi)

« L’Afrique doit cesser d’être un problème pour le monde mais plutôt devenir un maillon important de la solution aux problèmes du monde », a déclaré le président Félix Tshisekedi, ce mardi au 2ème forum de la paix de Paris. Dans son intervention au nom de l’Afrique, devant les représentants du monde entier, le chef de l’état de la RDC a relevé les différentes zones d’instabilité sur le continent et à témoigne de l’engagement du continent, à l’instar de la RDC, d’y mettre un terme.
Le forum de l’orientation et des études en France et au Congo s’est tenu à Pointe-Noire du 04 au 05 novembre puis à Brazzaville du 06 au 08 novembre dernier.

Au Congo Bolloré Transport et Logistics appuie l’orientation des études

Le forum de l’orientation et des études en France et au Congo s’est tenu à Pointe-Noire du 04 au 05 novembre puis à Brazzaville du 06 au 08 novembre dernier. Il a permis à plus 2500 élèves et étudiants de visiter le stand de Bolloré Transport & Logistics.
L'ancienne maire de la capitale tchadienne (2016-2018), N'Djaména, Mariam Djimet Ibet

Arrestation de l'ancienne maire de N'Djaména pour détournement de fonds

L'ancienne maire de la capitale tchadienne (2016-2018), N'Djaména, Mariam Djimet Ibet et trois de ses collaborateurs ont été arrêtés, vendredi, et déférés à la maison d'arrêt d'Amsinéné. Selon des sources judiciaires contactées les quatre responsables sont mis aux arrêts suite à une plainte de l'Inspection générale d'État (IGE) qui a diligenté une mission de contrôle de la gestion financière de l'équipe de Mme Djimet Ibet. Ainsi, les enquêteurs ont-ils découvert le détournement d'importantes sommes d’argent.
Le Président béninois Patrice Talon

Monnaie : le FCFA retiré de la France

Le président béninois Patrice Talon a annoncé jeudi soir le "retrait des réserves de change du franc CFA" qui se trouvent en France et son souhait de voir rentrer au pays l'ancien président Boni Yayi, actuellement en exil. "Nous sommes tous d'accord là-dessus, à l'unanimité, pour mettre fin à ce modèle", a déclaré le président Talon dans une interview à la radio RFI et à la chaîne France 24, assurant que ce modèle était avant tout un "problème psychologique" et non "technique".

Videos