RDC: Les secrets de la nomination de Bruno Tshibala comme Premier Ministre

Bruno Tshibala, nouveau Premier ministre de la RD Congo 09/02/2017. Ph. Radio Okapi/Kelly Nkute

Ainsi va la politique congolaise. Comme annoncé par le Président Kabila et dans le respect des fameux 48 heures qui ont fiché le pays, C'est le nom de Bruno Tshibala qui a été lu à la télévision nationale.

Bruno Tshibala est avant tout un visage de l'UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social). Secrétaire Général Adjoint, à la mort d'Etienne Tshisekedi, il prend ses distances avec la nouvelle direction parti. La main mise du fils héritier Felix Tshisekedi sur le mouvement ne lui convient pas. Mais selon les informations recueillis par Œil d'Afrique, Bruno Tshibala n'aurait pas attendu la mort d'Etienne Tshisekedi pour se laisser bercer par la musique jouée par la Majorité Présidentielle (MP).

Arrêté le 12 octobre 2016 à l'aéroport international de Kinshasa, en partance pour Bruxelles, les autorités congolaises lui reprochaient l'organisation des manifestations du 19 et 20 septembre ayant conduit à des graves incidents qui ont fait plusieurs victimes. Cependant, cette incarcération à la prison centrale de Makala avait un objectif caché. Faire entendre la douce musique de la MP au compagnon d'Etienne Tshisekedi et le tout loin des regards indiscrets. Il a donc fallu un peu plus d'un mois pour que les oreilles de Bruno Tshibala s'habituent à la mélodie qui lui avait été proposée.

Des geôles au luxe d'un 5 étoiles

Depuis l'avènement du multipartisme en RD Congo peu on réussi à réciter aux sirènes du pouvoir. Bruno Tshibala n'y a pas échappé. Sorti de prison, il s'installe au Memeling, un célèbre hôtel 5 étoiles de la place de Kinshasa. Un signataire de l'accord du 18 octobre explique: "L'UDPS ne tiendra pas. Je vais signer cet accord car, les poids lourds de cette maison sont déjà du côté de Kabila." A la question avez des noms? Il répond: "Bruno Tshibala est avec la majorité."

A Kinshasa, tout le monde s'étonne de voir Bruno Tshibala devenir résident de ce somptueux hôtel. Mais dans la capitale congolaise les secrets ne tardent pas sortir, surtout lorsque l'on sait à quelle porte frapper. En effet, selon les informations que disposent Œil d'Afrique, la source de cette capacité financière permettant à l'ex-prisonnier de séjourner dans un hôtel 5 étoiles serait Aubin Minaku, Président de l'Assemblée Nationale et Secrétaire Général de la Majorité Présidentielle.

Nommé Premier Ministre Bruno Tshibala devra convaincre par sa capacité à réunir autour de lui les alliés d'hier et ceux de connivence. Mais la tâche sera rude car en face il aura à faire avec Felix Tshisekedi. Alors Felix aura t-il la force d'Etienne Tshisekedi pour faire de Bruno le nouveau Faustin Birindwa?

Roger Musandji Nzanza

Politique et Société

La RDC et le Congo signent un accord pour accélérer le projet de pont route-rail reliant leurs capitales

La République démocratique du Congo et la République du Congo ont signé, mardi, dans le cadre de l’Africa Investment Forum à Johannesburg, un accord interétatique visant à accélérer la construction du pont reliant leurs capitales, Brazzaville et Kinshasa. L’accord signé par les deux Congo, en présence de leurs partenaires principaux, la Communauté économique des états d’Afrique centrale (CEEAC), la Banque africaine de développement et Africa50, fixe les principes de coopération pour l’élaboration, la construction, l’opérationnalisation et la maintenance du pont.
Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi

Forum de la paix de Paris : « L’Afrique doit cesser d’être un problème pour le monde » (Tshisekedi)

« L’Afrique doit cesser d’être un problème pour le monde mais plutôt devenir un maillon important de la solution aux problèmes du monde », a déclaré le président Félix Tshisekedi, ce mardi au 2ème forum de la paix de Paris. Dans son intervention au nom de l’Afrique, devant les représentants du monde entier, le chef de l’état de la RDC a relevé les différentes zones d’instabilité sur le continent et à témoigne de l’engagement du continent, à l’instar de la RDC, d’y mettre un terme.
Le forum de l’orientation et des études en France et au Congo s’est tenu à Pointe-Noire du 04 au 05 novembre puis à Brazzaville du 06 au 08 novembre dernier.

Au Congo Bolloré Transport et Logistics appuie l’orientation des études

Le forum de l’orientation et des études en France et au Congo s’est tenu à Pointe-Noire du 04 au 05 novembre puis à Brazzaville du 06 au 08 novembre dernier. Il a permis à plus 2500 élèves et étudiants de visiter le stand de Bolloré Transport & Logistics.
L'ancienne maire de la capitale tchadienne (2016-2018), N'Djaména, Mariam Djimet Ibet

Arrestation de l'ancienne maire de N'Djaména pour détournement de fonds

L'ancienne maire de la capitale tchadienne (2016-2018), N'Djaména, Mariam Djimet Ibet et trois de ses collaborateurs ont été arrêtés, vendredi, et déférés à la maison d'arrêt d'Amsinéné. Selon des sources judiciaires contactées les quatre responsables sont mis aux arrêts suite à une plainte de l'Inspection générale d'État (IGE) qui a diligenté une mission de contrôle de la gestion financière de l'équipe de Mme Djimet Ibet. Ainsi, les enquêteurs ont-ils découvert le détournement d'importantes sommes d’argent.
Le Président béninois Patrice Talon

Monnaie : le FCFA retiré de la France

Le président béninois Patrice Talon a annoncé jeudi soir le "retrait des réserves de change du franc CFA" qui se trouvent en France et son souhait de voir rentrer au pays l'ancien président Boni Yayi, actuellement en exil. "Nous sommes tous d'accord là-dessus, à l'unanimité, pour mettre fin à ce modèle", a déclaré le président Talon dans une interview à la radio RFI et à la chaîne France 24, assurant que ce modèle était avant tout un "problème psychologique" et non "technique".
 Une vue de la capitale tchadienne N'Djamena (image d'illustration). Xaume Olleros/Bloomberg via Getty Images

La jeunesse tchadienne organise le premier débat citoyen !

Pour la première fois au Tchad, les jeunes du Tchad réunis sous la plateforme Citoyens Sans Frontières, ont organisé ce vendredi 01 novembre 2019, un débat citoyen face aux membres du gouvernement et aux forces de l’ordre qui a réuni plus de 800 personnes.
Bosco Ntaganda dans la salle d'audience de la Cour pénale internationale (CPI) lors des conclusions de son procès à La Haye, aux Pays-Bas, le 28 août 2018. Bas Czerwinski, ANP, AFP

CPI : l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda condamné à 30 ans de prison

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rendu ce jeudi 7 novembre leur verdict dans le procès de l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda. Reconnu coupable en juillet de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, il écope de 30 ans de prison. Détenu depuis 2013 à La Haye, où siège la CPI, Ntaganda a déjà fait appel de cette condamnation, en attendant la décision des juges sur le verdict.

Videos